Russian Songs - Mélodies

Mardi 9 février 2010, par Laurent (Vnouk) // Discographie

  • Interprètes : Verena Rein, soprano & Jascha Nemtsov, piano
  • Compositeurs : Vsevolod Zaderatsky, Arthur Lourié, Dimitri Chostakovitch,
  • Editeur : Profil
  • Parution : janvier 2010
  • Enregistrement : studios de la Deutschlandradio Kultur
  • Distinction : Clef Resmusica sur Resmusica, juillet 2010
  • Distinction : Classé dans la Topliste 2010 du magazine allemand Neue Muzikzeitung par le critique Peter Pachl

Verena Rein et Jascha Nemtsov signent ici un CD comprenant des mélodies de 3 compositeurs Russes : 9 mélodies de Vsevolod Petrovitch Zaderatsky, l’essentiel des mélodies d’Arthur Lourié et 6 romances sur des textes de poètes japonais de Dimitri Chostakovitch. Le making of du CD proposé par Verena rein permet d’entendre 2 des mélodies de Zaderatsky : Колыбельная (Berceuse), 1944, sur un poème de Valery Brioussov et Гаданье (Prédiction), 1931, mélodie sur un poème de Vladimir Lougovskoï.

Les interprètes

La soprano Verena Rein a été l’élève de Peter Gougaloff à l’opéra de berlin. Après avoir fait des études instrumentales au consevatoire de musique et de théatre de Hanovre, elle a appris le chant avec Mirella Freni pendant 2 ans et demi. Elle s’est produite en concert en Suisse, aux USA, au Danemark, en Pologne, en Lithuanie, en Roumanie et en Allemagne. Elle a participé à de nombreuses émissions de radio et de télévision et a enregistré plusieurs CD. Elle a fait ses débuts à l’opéra dans le rôle de Micaëla (Carmen). Elle a notamment chanté Dona Elvira dans le Don Giovanni de Mozart, Violetta dans la Traviatta de Verdi, Constance dans l’Enlèvement au sérail de Mozart et Agathe dans Le Freischütz de Weber.

Les récitals sont devenus une des principales composantes de son travail d’artiste, ce qui l’a amené à participer à de nombreux festivals internationaux (Le festival de musique du Schlesxig-holsteïn, le festival international de musique "NordTöne, le festival d’été au château de Rosenholm au Danemark, les jours musicaux Karol Szymanowski à Zakopane en Pologne, Le festival d’été de Vilnius en Lithuanie, le festival international d’art lyrique à Sibiu (capitale européenne de la culture 2007) en Roumanie, ..). Verena Rein interprète différentes formes de musique contemporaine, des duos au chant avec accompagnement d’orchestre.

Elle organise avec succès des masterclass tant en Allemagne qu’à l’étranger sur des thèmes aussi divers que la performance de scène, l’interprétation des mélodies, les techniques du bel canto italien, le souffle et le timbre de voix. Elle occupe une chaire à l’université Shenandoah de Winchester (USA) et donne régulièrement des cours tant dans le cycle de chant du Professeur Axel Bauni à l’université des arts de Berlin qu’à l’académie de musique du land de Berlin. Verena Rein mène également une activité de journaliste et d’écrivain.

Le pianiste Jascha Nemtsov signe ici un nouveau CD de mélodies (le 3ème). Sa biographie est disponible ici

Le CD

Les 9 mélodies de Zaderatsky sont les suivantes :

  1. Колыбельная, 1944 (Berceuse), sur un poème de Valery Brioussov
  2. Непогода, 1948 (Intempéries), sur un poème de Nicolaï Asseev
  3. Мандолина, 1948 (Mandoline), sur un poème d’Alexeï Sourkov
  4. Свет мой оранжавый, 1931 (Mon monde est une lumière orange), sur un poème de Nicolaï Asseev
  5. Лодери и кот, 1934 (Le chat et les fainéants), sur un poème de Samuel Marchak
  6. Victoria regia, 1944, sur un poème d’Igor Severianine
  7. Китайская безделушка, 1934 (Le bibelot chinois), sur un poème d’Ilya Selvinski
  8. Гадание, 1931 (Bonne aventure), sur un poème de Vladimir Lougovskoï
  9. Десятая часть, 1944 (La dixième heure), sur un poème de Valery Brioussov

Les textes originaux en Russe sont disponibles ici sur le site internet de Verena Rein. Les textes traduits en allemand et en anglais sont disponibles sur le livret du CD.

Dans son making of, Verena Rein explique la démarche qui a été la sienne pour cet enregistrement :

"Tout a commencé avec mon enthousiasme pour la musique et le langue Russe. Il y a 3 ans, j’ai décidé d’apprendre le russe pour pouvoir chanter le répertoire Russe dans le texte. Il y a environ 1 an, il est apparu que la Deutschlandradio Kultur allait produire un CD avec au programme des mélodies russes. Au même moment, j’ai fait la connaissance du pianiste Russe Jascha Nemtsov qui a attiré mon attention sur deux compositeurs - un dont je n’avais jamais entendu parlé auparavant et un autre dont je connaissais juste le nom : Vsevolod Zaderatsky et Arthur Lourié.

Le jour où je reçu les partitions, je fus immédiatement enthousiasmée par les mélodies et la ligne harmonique, même si Zaderatsky mettait en œuvre une technique classique. C’est de la musique tonale, composée dans un style très personnel - vraiment une musique très expressive !

Les mélodies de Lourié sont totalement différentes. La musique de ce compositeur a de multiples facettes. A chaque période de sa vie, il a utilisé des styles différents, passant de la musique tonale à l’atonale. Ce projet a rendu possible l’enregistrement de la majeure partie de ses mélodies pour la première fois. Tout comme les mélodies de Zaderatsky : il n’y a pas d’enregistrement du tout. C’est bien sûr un défi très intéressant pour moi en tant que cantatrice. Je peux montrer ma propre interprétation, ma façon toute personnelle de ressentir et de faire résonner cette musique, sans comparaison. Je peux être créative sans limite et m’immerger entièrement dans la musique."

Zaderatsky et les poètes

Vsevolod Petrovitch s’est intéressé toute sa vie au genre lyrique. Il a écrit près de 100 mélodies , pour l’essentiel sur des textes de poètes russes. Brioussov, Asseev, Severianine, Selvinsky, Blok, Prokofiev, Marchak, Maïakovsky, Barto, … sont autant d’auteurs dont il a harmonisé des poèmes.

Le fils du compositeur souligne dans son livre "Per aspera …" la richesse de son œuvre dont moins de la moitié a été publié à ce jour. Il montre comment les mélodies créées dans la première moitié des années trente (dont "Mon monde est une lumière orange" d’Asseev ou "Bonne aventure" de Lougovskoï) reflètent et prolongent les aspirations modernistes des années 20. Celles composées ensuite recherchent un équilibre entre tradition et modernité. Si le compositeur prolonge la ligne classique de la mélodie Russe, il ne suit pas passivement la tradition, mais l’intègre de manière vivante à son univers personnel. Sa musique épouse la variété des thèmes qu’il traite : thèmes épiques, thèmes à résonance sociale, poésie philosophique, image tragique et de révolte, sans renier sa forme classique. Son style se distingue par un lien sémantique étroit avec le texte assorti d’une certaine liberté de syntaxe musicale. Ses mélodies s’appuient sur une large respiration mélodique entrecoupée d’interludes instrumentaux. Le rôle du piano dans les mélodies de Vsevolod Zaderatsky est extrêmement important. Dans certains cas, c’est même le soliste qui peut jouer la fonction d’accompagnement : l’exemple le plus frappant en est "Intempéries".

Répondre à cet article